Contact

Xavier Auclair
email : bonjour@insijam.org
tél. :    +33 (0) 6 81 34 08 90

Il n’existe pas de comptes YouTube, facebook, Instagram, LinkedIn, etc., pour Insijam, car :

  • YouTube appartient à Google (donc à Alphabet), qui construit un monde basé sur la surveillance des internautes et des gens en général, sur l’aide aux politiques offensives (voir l’achat de Keyhole par Google), sur le développement de l’intelligence artificielle (X Development)
  • Facebook a été fondé, d’après la justice, sur une escroquerie. D’autre part Facebook travaille aussi pour la surveillance généralisée et développe aussi l’intelligence artificielle
  • Instagram appartient à Meta (Facebook)
  • LinkedIn appartient à Microsoft, qui investit fortement dans le développement de l’intelligence artificielle (Microsoft AI)

A mon humble avis le développement de l’intelligence artificielle (IA) est extrêmement dangereux, pour de multiples raisons :

  • Dissymétrie de l’information : l’IA connaît toujours mieux les humains, le monde ; elle peut se nourrir de milliards d’heures de vidéos, de textes, de nos échanges sur Internet, pour découvrir et apprendre, de facon partiellement autonome, tandis que pour un humain moyen elle semble de moins en moins compréhensible : en voyant un circuit, ou même en connaissant les caractéristiques par exemple d’un réseau de neurones, on ne peut pas prédire quel sera le résultat des processus de l’IA. Nous sommes sortis de l’algorithmique simple
  • Développement de l’IA forte, qui décidera elle-même de ses propres buts. Voudra-t-elle tuer les humains ?
  • Connection de l’IA à la Bourse, aux hôpitaux, aux objets de de la vie quotidienne (Internet of Things, entre autres). Que se passera-t-il en cas de décision violente de l’IA envers les humains, décision venant de l’IA elle-même, ou d’un piratage, ou des propriétaires de l’IA ? Est-ce qu’un opposant politique pourra se voir refuser des soins hospitaliers ? Est-ce qu’une voiture pourra être poussée dans un arbre ? Est-ce qu’un krach boursier sera organisé pour appauvrir une population ? Tout cela est possible, sans IA, mais la connection de l’IA au monde réel augmente les possibilités dangereuses
  • Etc. La liste est longue

Comme souvent, l’argument sanitaire est avancé pour promouvoir le développement de l’IA auprès des populations. Car qui refuserait de voir ses proches sauvés grâce à une avancée technologique, qu’elle soit dans le domaine de l’IA ou non ?

La Guerre des intelligences, de Laurent Alexandre, donne plus d’informations.

Bien sûr cette page sera tout de même sans doute lue par de l’intelligence artificielle et le monde de la surveillance, même sans passer par YouTube, facebook, Instagram, LinkedIn ou autre. D’autre part l’usage d’Internet pollue, et il m’arrive d’utiliser YouTube pour m’informer sur le monde. Nous faisons de notre mieux.